Publications récentes sur les agrafes à double crochet

Deux publications récentes parues dans le bulletin Instrumentum offrent un regard nouveau sur les agrafes à double crochet ou à crochets multiples. Le terme d’agrafe à double crochet est employé pour désigner un accessoire vestimentaire et parfois de parure, longiligne, dont les extrémités se recourbent en un crochet, en face-à-face. Cet objet, en fer, en argent, mais le plus souvent en alliage cuivreux, sert à rapprocher deux pans d’une pièce vestimentaire. Les premières agrafes à double crochet apparaissent dans la seconde moitié du VIIe siècle. Il est ordinairement considéré qu’elles cessent d’être employées au cours du XIe siècle. Pourtant, des découvertes archéologiques semblent montrer que certains types ont été produits et utilisés durant les XIIe et XIIIe siècles. Ces objets combleraient le hiatus chronologique constaté jusqu’à présent entre les agrafes à crochets « anciennes » et des modèles à deux ou quatre crochets, plus « récents », encore méconnus, attestés entre le XIVe et le XVIe siècle.

Références bibliographiques :

BERTHON Amélie, Des agrafes à double crochet à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne, Instrumentum, n° 39, p. 42-46.
THUAUDET Olivier, Les agrafes à double crochet : relecture du hiatus chronologique des XIIe et XIIIe siècles à partir d’exemplaires méridionaux, Instrumentum, n° 40, p. 40-42.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *